fbpx

Vous devez vendre votre maison au bon moment afin de ne pas avoir à porter le fardeau financier impliquant deux maisons, ou encore pire, vous retrouver sans endroit où habiter le temps que le contrat soit conclu.

Contrairement à l’expérience d’achat d’une première maison, quand vous faites des démarches pour déménager dans une maison plus spacieuse, certains facteurs pourraient venir compliquer la situation. Il est important que vous considériez ces problèmes avant de mettre votre maison sur le marché.

Non seulement ce sont les problèmes financiers qui sont à considérer, mais aussi, vous devez vendre votre maison au bon moment afin de ne pas vous retrouver avec deux maisons à supporter financièrement, ou encore pire, ne pas avoir d’endroit où habiter le temps que le contrat soit conclu.

Six stratégies

Dans ce rapport, nous mettons en évidence les 6 erreurs les plus communes que les propriétaires peuvent faire lorsqu’ils déménagent dans des maisons plus spacieuses. Connaître ces erreurs et connaître les stratégies pour les surmonter vous aidera à faire des choix éclairés avant de mettre votre maison sur le marché.

 1. Voir la vie en rose

La plupart d’entre nous aspirons à améliorer nos conditions de vie, ce qui peut impliquer de vivre dans de plus grandes maisons. Cependant, ce que nous désirons implique parfois des moyens financiers que nous n’avons malheureusement pas. Il peut arriver d’avoir le coup de foudre pour une maison pour ensuite se rendre compte que celle-ci est déjà vendue, ou encore qu’elle n’entre pas dans notre budget.

La plupart des gens se retrouvent dans cette situation lorsqu’ils cherchent une maison, alors qu’il y a un moyen beaucoup plus simple de passer à travers le processus. Par exemple, renseignez-vous auprès de votre agent afin de découvrir si celui-ci offre un système de recherche tenant compte des profils d’acheteurs ou encore une aide à la recherche de propriétés, vous permettant de ne pas magasiner les maisons en prenant la chance à chaque fois que celle-ci soit vendue ou qu’elle soit hors de prix, ce qui vous permettra de vous retrouver dans la maison de vos rêves. Ce système de recherche vous permettra de rencontrer vos critères en incluant toutes les maisons disponibles sur le marché et vous permettra de recevoir des informations sur une base régulière. Un programme comme celui-ci permet aux propriétaires de briser leurs illusions et, de façon abordable, de déménager dans la maison de leurs rêves.

 2. Avoir de la difficulté à apporter les changements nécessaires

Si vous désirez obtenir le meilleur prix possible pour la vente de votre propriété, certains gestes peuvent être posés afin de charmer les acheteurs potentiels. Ces améliorations n’ont pas besoin d’être dispendieuses. Même si vous avez besoin de faire des investissements mineurs, cela sera avantageux et aura de l’impact sur le prix que vous pourrez aller chercher pour votre maison lors de la vente. Il est très important de procéder à ces améliorations avant de mettre votre maison sur le marché. Si l’argent est un problème, tentez d’obtenir un prêt que vous pourrez rembourser une fois la maison vendue.

 3. Ne pas commencer par vendre

Vous devriez planifier de vendre avant d’acheter. De cette façon, vous ne vous retrouverez pas dans une position désavantageuse lors des négociations, à ressentir la pression d’accepter une offre se situant sous la valeur marchande parce que vous devez rencontrer les délais. Dans le cas où votre propriété aurait déjà été vendue, vous pourrez acheter la suivante sans problème. Si vous recevez une offre alléchante pour votre maison mais n’avez pas encore fait de démarches pour la prochaine, vous pourriez insérer une clause conditionnelle dans le contrat de vente, qui vous donnera un délai raisonnable pour trouver une nouvelle maison. Si le marché est lent et que votre maison ne se vend pas aussi rapidement que vous l’auriez espéré, une autre option s’offre à vous : vous pouvez louer votre maison et la mettre sur le marché plus tard

– surtout s’il s’agit d’une première demeure, plus petite. Vous devez vous renseigner sur les taxes applicables si vous choisissez cette option. Encore mieux, trouvez une façon de ne pas avoir à vivre cette situation en ayant la garantie de la part de votre agent que celui-ci sera en mesure de vendre votre présente demeure (voir le point numéro 5 ici-bas).

 4. Ne pas obtenir de pré-approbation hypothécaire

La pré-approbation hypothécaire est un processus très simple que plusieurs propriétaires ne pensent pas toujours utiliser à leur avantage. Sans impliquer d’obligations de votre part et sans vous engendrer de coûts, la pré-approbation hypothécaire est un avantage significatif lorsque vous déposez une offre pour la maison que vous désirez acquérir, puisque vous savez exactement le montant qu’il vous est possible de débourser pour une maison, ayant déjà le feu vert par la banque. Grâce à la pré-approbation hypothécaire, votre offre sera vue d’un oeil beaucoup plus favorable par le vendeur, parfois même si elle est plus basse qu’une autre offre puisque le vendeur tiendra compte du fait que vous êtes déjà préautorisé. N’oubliez pas cette étape importante.

 5. Être pris dans le piège immobilier

Votre dilemme le plus important lorsque vous achetez et vendez une maison à la fois est de décider ce que vous ferez en premier. Le point numéro 3 précédemment abordé vous recommande de vendre en premier lieu. Il y a donc une solution à ce dilemme. Certains agents vous offrent un programme de garantie de vente qui fait en sorte que vous ne serez pas confronté à ce problème, soit par la garantie de la vente de votre maison actuelle avant la prise de possession de la prochaine. Si vous trouvez une propriété que vous désirez acheter mais que votre maison actuelle ne soit toujours pas vendue, ceux-ci achèteront eux-mêmes votre maison et vous pourrez alors déménager dans votre nouvelle propriété sans stress ni inquiétudes.

 6. Avoir des difficultés à conclure un contrat

Avoir deux transactions majeures à coordonner ensemble avec tous les intervenants impliqués tels les courtiers hypothécaires, évaluateurs, notaires, prêteurs, représentants de compagnies, inspecteurs ou encore inspecteurs de parasites, les chances d’être vous-même perdu dans ce processus et les mauvaises communications peuvent s’avérer dramatiques. Pour éviter ce cauchemar logistique, assurez-vous de travailler de pair avec votre courtier immobilier.

Pin It on Pinterest

Share This