fbpx

Bien que le marché de l’immobilier connaisse un ralentissement pendant l’hiver, cette saison apporte tout de même son lot d’avantages au moment de vendre et d’acheter une propriété.

1. Inspection hivernale

C’est pendant cette saison, que «tous les systèmes de chauffage et d’énergie sont en action, et que l’inspecteur peut vérifier les pertes de chaleur», indique Nathalie Bégin, présidente du conseil d’administration de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Que ce soit le manque d’isolation, la perte de chaleur par la sortie de sécheuse, les fenêtres ou les prises électriques, la condensation dans les fenêtres, etc. ces situations peuvent être observées en hiver. C’est aussi le cas d’autres problématiques, comme un toit ou une terrasse qui fléchit sous le poids de la neige. Et si la quantité importante de neige ne permet pas de tout inspecter, comme des fondations ensevelies, l’inspecteur pourrait recommandé à ses clients de revenir faire une vérification au printemps.

2. Moins de compétition

Le marché étant moins actif pendant la saison froide, il y a moins de propriétés en vente (donc un choix plus limité) et d’acheteurs potentiels, mais surtout moins de surenchères et de compétition, éliminant ainsi un facteur de stress et créant un climat «plus agréable pour tout le monde», indique Mme Bégin. Par ailleurs, le congé des Fêtes laisse plus de temps aux acheteurs pour visiter et se consacrer entièrement à la recherche de la propriété de leurs rêves, à tête reposée. Quant aux vendeurs, ils peuvent profiter de cette période pour mettre leur résidence en valeur.

3. Vendeurs ouverts à la négociation

Puisque les propriétés à vendre au début de l’hiver sont souvent sur le marché depuis l’automne et que la reprise des activités surviendra seulement en février, les vendeurs motivés sont plus ouverts à négocier, réalisant des ententes gagnantes autant pour eux que pour les acheteurs. Il ne faut pas oublier que le début d’une nouvelle année est une période propice aux grandes décisions, à la planification de projets, dont l’achat ou la vente d’une propriété.

4. Acheteurs plus sérieux

Même si les acheteurs se font plus rares pendant l’hiver, ces derniers « sont plus sérieux», explique Mme Bégin, sinon, ils repousseraient simplement leur démarche au printemps, là où le marché atteint son apogée. Le froid et la neige freinent aussi les ardeurs de ceux qui souhaiteraient seulement visiter par curiosité, sans nécessairement être intéressés par l’achat, ce qui représente moins de perte de temps.

5. Créer une ambiance

L’hiver et le temps des Fêtes permettent aux vendeurs de créer une ambiance dans la maison pour séduire les acheteurs dans les trois premières minutes de leur visite. Monter le chauffage et allumer le feu de foyer est de mise, car «les acheteurs détestent entrer dans un endroit où ils gèlent, ils veulent sentir qu’ils vont être bien dans la maison», explique Mme Bégin. Bien décorer pour Noël, allumer les lumières, dégager les fenêtres et alléger l’habillage de celles-ci pour laisser entrer un maximum de clarté font aussi partie des gestes à poser pour faire en sorte que les visiteurs ne veuillent plus partir.

Pour ce faire, il faut aussi les accueillir comme il se doit, c’est-à-dire en déneigeant l’allée et en épandant du sel pour faire fondre la glace et éliminer les risques de chutes. «C’est la responsabilité du vendeur, si quelqu’un chute, il sera responsable», rappelle Mme Bégin. De plus, dégager le hall d’entrée des vêtements d’hiver et des bottes pour que les visiteurs se sentent à l’aise de se déchausser et de retirer leur manteau est tout indiqué. Laisser bien en vue des photos de la cour et de la façade de la propriété prises pendant l’été, pour que les acheteurs s’y imaginent déjà, s’avère aussi une bonne idée.

Pin It on Pinterest

Share This