fbpx

STATISTIQUES. Un total de 899 reventes immobilières a été enregistré dans la région de Québec au mois de juillet. Il s’agit d’une augmentation de 43% par rapport au même mois en 2019.

Un constat qui réjouit l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), après l’arrêt printanier quasi complet afin de contenir la propagation du nouveau coronavirus. Cette forte activité se poursuit donc après un rebond déjà important des transactions résidentielles conclues durant le mois de juin.

«Les reventes de propriétés dans la région de Québec maintiennent une forte cadence. Cela entraîne un déclin prononcé des inscriptions en vigueur, accentué par la chute des nouvelles inscriptions. Tel que prévu, cette situation crée un resserrement plus rapide des conditions de marché à la faveur des vendeurs dans plusieurs secteurs. Particulièrement pour l’unifamiliale», observe Julie Saucier, présidente de l’APCIQ.

Variations par secteur

En juillet, on constate que la croissance des transactions s’est accélérée dans les trois principaux secteurs de la capitale. C’est surtout la périphérie nord qui attire l’attention, avec des reventes qui ont progressé de 73% par rapport à la même période l’an dernier. L’agglomération de Québec et la rive-sud ont également enregistré un bond équivalent de 39% comparativement à juillet 2019.

Variations par catégorie

D’après les données compilées par l’APCIQ, on dénombre 616 reventes de maisons unifamiliales, en progression de 38%. Au cours du septième mois de 2020, on dénombrait 2930 inscriptions en vigueur, soit un recul de 33% sur juillet 2019. Avec 216 transactions, le segment des copropriétés affiche une hausse de 55%. Le délai de revente moyen est parallèlement descendu à 161 jours, soit 4 jours de moins que l’an passé.

Variations des prix

Toujours à l’échelle régionale, le prix médian des unifamiliales a connu une augmentation de 4% par rapport à juillet 2019, pour s’établir à 275 000$. Le prix médian des copropriétés affiche pour sa part un quatrième recul mensuel consécutif, à 190 000$ (-6%). L’essentiel des transactions de condos (178) s’est effectué dans l’agglomération de Québec, où le prix médian a atteint 192 000$, soit une diminution de 9% par rapport à l’année dernière.

 

Pin It on Pinterest

Share This