fbpx

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a publié les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

 

Ainsi, 32 200 ventes ont été réalisées de juillet à septembre, soit un bond exceptionnel de 49 % par rapport à la même période en 2019. Il s’agit d’un record d’activité, tous trimestres confondus, en termes absolus et relatifs, depuis que le système Centris des courtiers immobiliers compile les données de marché, soit en 2000.

En tout, 21 876 maisons unifamiliales (+51 %), 7 673 copropriétés (+47 %) et 2 457 plex (+37 %) ont changé de mains au troisième trimestre.

Du côté des six régions métropolitaines de recensement (RMR), l’augmentation la plus marquée des transactions a été observée dans la RMR de Sherbrooke, où la hausse a été de 67 %, suivie de celles de Québec (+58 %) et de Saguenay (+52 %). Les RMR de Montréal et de Gatineau ont également connu un rebond important de leur activité, soit de 42 % et 39 % respectivement.

Pour l’ensemble de la province, le prix médian des unifamiliales a augmenté de 21 % et atteint 310 000 $. À l’échelle des régions métropolitaines, pour un deuxième trimestre, les plus importantes hausses de prix pour l’unifamiliale ont été enregistrées dans les RMR de Gatineau (+24 %), de Montréal (+21 %) et de Sherbrooke (+17 %).

Pin It on Pinterest

Share This